Modifier

Déclaration internationale de solidarité aux 51 antifascistes arrêté.e.s à Thessalonique, en Grèce, le 16 septembre 2020.

Dans la soirée du 16/09/2020 à Thessalonique, en Grèce, lors d’une mobilisation sociale, des camarades antifascistes effaçaient collectivement des slogans et des graffitis fascistes, qui avaient été écrits quelques jours auparavant par les membres du nouveau parti néo-nazi « Grecs pour la Mère Patrie » crée par Ilias Kasidiaris, un ancien représentant du parti nazi « Aube Dorée ». Les slogans nazis ont été remplacés par des graffitis et des slogans antifascistes. Vers 22h30, nos camarades ont été encerclé-es par des forces de police importantes, qui les ont attaqué-es sans raison.

Lors de l’opération, 51 camarades ont été emmené-es et mis-es en garde à vue au quartier général de la police à Thessalonique et y sont resté-e-s 2 à 4 jours dans des conditions déplorables. Au total, 15 d’entre elles et eux ont été blessé-es et 2 autres ont même ét...

Continuer la lecture...

Depuis son élection le 7 juillet, le gouvernement grec de droite a juré de détruire le quartier autonome d’Athènes Exarcheia. Par sa forte concentration de squats d’hébergement et autres espaces autogérés, par ses nombreuses activités par et pour les précaires et les migrants, Exarcheia est une inspiration pour tous ceux qui, dans le monde, aspirent à la liberté et à l’auto-organisation égalitaire.

L’offensive a commencé le matin du 26 août, avec l’évacuation de 4 squats sur les 12 qui hébergent des migrants. 143 réfugiés, dont 35 enfants, ont été emmenés au commissariat pour être envoyés dans les camps fermés, surpeuplés, insalubres, qui sont tout ce que l’Union européenne consent à leur offrir.

Plusieurs attaques se sont succédé les jours suivants contre les locaux abritant des organisations anti-autoritaires, à coups de gaz lacrymogènes, de grenades et de matraques. Elles ont aussi visé un concert gratuit sur la place principale, semant la panique, frappant les gens au has...

Continuer la lecture...