Modifier

Les femmes de chambre du Novotel Marseille Prado (8°) sont en grève reconductible depuis le mardi 17/11, avec le soutien de leur syndicat CNT-Solidarité Ouvrière.

Le groupe STN a racheté en janvier 2020, la société MEDIFRANCE, précédent prestataire du nettoyage des chambres de l’hôtel. Depuis, les femmes de chambre et le syndicat ne cessent d’alerter sur le non-paiement systématisé des heures complémentaires et supplémentaires.

Au lieu de se mettre en conformité, face aux menaces de procédures prud’homales, le sous-traitant fait la sourde oreille et joue la carte de la répression. Une...

Continuer la lecture...

Le jeudi 15 octobre 2020, quatre syndicalistes de la CNT-SO sont convoqués devant le tribunal correctionnel de Marseille suite au mouvement social du NH Collection en 2019.

La CNT Solidarité-Ouvrière avait animé pendant 167 jours, une grève emblématique du combat contre la sous-traitance dans l’hôtellerie, avec les femmes de chambre de l’hôtel NH Collection Marseille, contre la société ELIOR.

Ce mouvement aura subi une répression policière et judiciaire constante, inédite pour un mouvement revendicatif syndical : « descentes » de police presque quotidiennes sur le piquet de grève,...

Continuer la lecture...

Depuis plusieurs années, les grèves se multiplient dans le secteur du nettoyage, où l’exploitation se conjugue aux oppressions sexistes et racistes, particulièrement dans l’hôtellerie. Deux grèves aujourd’hui en témoignent : celles des femmes de chambre du NH Collection à Marseille et de l’hôtel Ibis de Batignolles. l’Union communiste libertaire (UCL) apporte tout son soutien aux grévistes et à leurs syndicats.

Ces luttes sont menées avec une grande détermination par des grévistes qui subissent des conditions de travail très dures. Au NH Collection de Marseille depuis le 11 avril, à l€..

Continuer la lecture...

Les femmes de chambre de l’hôtel NH Collection Marseille sont en grève depuis plus de trois mois et le conflit reste bloqué, malgré la médiation préfectorale, à cause des propositions méprisantes de la direction du sous-traitant ELIOR. Face à ce blocage, nous nous adressons directement au groupe NH pour qu’il prenne ses responsabilités et dégage ELIOR !

3 mois d’un conflit devenu emblématique. Cette grève, la plus longue dans l’hôtellerie marseillaise, a déjà marqué les esprits et dépassé les frontières locales en étant au cœur d’un débat public sur les conditions de travai...

Continuer la lecture...