Modifier

Les militantes et militants de l’UCL ont choisi, parmi 30 propositions, celle d’un merle noir, aux ailes teintées de rouge.

Un merle moqueur. Celui de la chanson Le Temps des cerises.

C’est le symbole adopté par l’Union communiste libertaire (UCL), trois mois après son congrès fondateur.

La référence à la Commune de Paris coule de source. Épisode important de la lutte des classes en France, elle continue d’inspirer nos combats.

Pied de nez aux puissants, d’hier comme d’aujourd’hui, ce merle moqueur évoque l’ancrage de l’UCL dans une histoire qui court des internationalistes de 1871 à nos jours : l’espérance de celles et ceux qui ne renonceront jamais à contester et à bouleverser l’ordre du monde.

Une symbolique non traditionnelle

Il s’agit d’un choix non traditionnel. On ne trouve en effet guère d’oiseaux dans la symbolique libertaire en Europe, qui foisonne d’étoiles rouge et noir, de poings dressés, de A cerclés ou de chats au poil hérissé. On en trouve plus...

Continuer la lecture...

La privatisation des Aéroports de Paris (ADP) est loin d’être un problème pour la bourgeoisie parisienne qui a les moyens de se déplacer régulièrement en avion. C’est avant tout un désastre social et écologique annoncé et une attaque contre le patrimoine collectif. Lutter contre elle est une nécessité.

La procédure de privatisation d’ADP a été remise sur le devant de la scène par la procédure de référendum d’initiative partagée (RIP) appuyée par des parlementaires de diverses obédiences et portée par la CGT ADP. Ce processus extrêmement contraignant (voir encadré ci-dessous) s’annonce comme une question politique cruciale pour les mois à venir. Comment faut-il aborder cette affaire ?

D’abord, il faut garder en tête qu’il ne s’agit pas d’un cas isolé. Elle prend place dans une vague de tentatives de privatisation d’aéroports : celle de Toulouse Blagnac est toujours en cours, malgré une récente décision d’annulation de la cour administrative, saisie par les syndicat...

Continuer la lecture...

Le projet de vente du groupe Aéroports de Paris est de plus en plus contesté. La collecte des signatures pour l’organisation d’un référendum sur la question en est aujourd’hui un aspect important. Cette contestation doit être l’occasion de défendre l’ensemble des services publics et de mettre en cause le principe même de propriété des moyens de production et d’échange.

Aujourd’hui, ADP appartient à l’État et non à l’ensemble de la population. L’entreprise reste donc sous le contrôle des politiciens et des hauts fonctionnaires mais elle ne sert pas à engraisser les monopoles privés.

Nous le disons avec force : c’est à celles et ceux qui travaillent, à celles et ceux qui font tourner la société au quotidien, de décider des orientations dans la production des transports, de la grande industrie ou de la santé. La question qui est posée est bien celle de la socialisation et de l’autogestion des services publics. Les vendre au privé est aussi socialement désastreux qu’éco...

Continuer la lecture...

Réuni·es en congrès commun, nous, militantes et militants d’AL et de la CGA, avons décidé de fonder une nouvelle organisation révolutionnaire : l’Union communiste libertaire.

À l’heure où la crise du capitalisme s’amplifie, on voudrait nous imposer un choix entre la bourgeoisie libérale au pouvoir et l’extrême droite en embuscade.

Nous le refusons et nous affirmons bien au contraire qu’il est nécessaire aujourd’hui de porter un autre projet de société basé sur la démocratie directe, l’autogestion et le fédéralisme.

Nous ne voulons ni d’un monde taillé sur mesure pour ceux qui possèdent les richesses, ni d’une société cadenassée, militarisée et de plus en plus sous surveillance numérique.

Ici comme ailleurs, nous sommes solidaires avec les migrant·es et réfugié·es et nous nous tenons aux côtés de celles et ceux qui veulent abattre les frontières et briser l’impérialisme, le néo-colonialisme et particulièrement la Françafrique.

En France, la colère des Gilets jaunes a rappel..

Continuer la lecture...

13
Jun
June 13, 2019, 6:42 pm

La Coordination des Groupes Anarchistes (CGA) se dissout pour contribuer à la création de l’Union Communiste Libertaire.

La CGA, réunie conjointement avec Alternative libertaire au congrès de l’Allier de juin 2019, a pris la décision de prononcer son auto-dissolution marquant le terme d’un an et demi de processus de création conjoint de l’Union Communiste Libertaire (UCL) ayant pour objectif le rassemblement des communistes libertaires.

Notre organisation a été fondée en 2002 de la volonté de groupes ayant fait le choix de quitter la Fédération Anarchiste, notamment : Montpellier, Toulouse et Perpignan. Ces camarades ont ensuite été rejoints par d’autres groupes tels que Lyon ou Bordeaux. Dès ses débuts, les militant·e·s qui animaient la nouvelle organisation ont voulu lui donner deux facettes importantes :

  • celle d’une organisation inscrite et active dans les luttes, faisant entendre sans sectarisme la voix des anarchistes dans les combats sociaux de notre époque ;

  • celle, a...

Continuer la lecture...