Modifier

La privatisation des Aéroports de Paris (ADP) est loin d’être un problème pour la bourgeoisie parisienne qui a les moyens de se déplacer régulièrement en avion. C’est avant tout un désastre social et écologique annoncé et une attaque contre le patrimoine collectif. Lutter contre elle est une nécessité.

La procédure de privatisation d’ADP a été remise sur le devant de la scène par la procédure de référendum d’initiative partagée (RIP) appuyée par des parlementaires de diverses obédiences et portée par la CGT ADP. Ce processus extrêmement contraignant (voir encadré ci-dessous)...

Continuer la lecture...

Le projet de vente du groupe Aéroports de Paris est de plus en plus contesté. La collecte des signatures pour l’organisation d’un référendum sur la question en est aujourd’hui un aspect important. Cette contestation doit être l’occasion de défendre l’ensemble des services publics et de mettre en cause le principe même de propriété des moyens de production et d’échange.

Aujourd’hui, ADP appartient à l’État et non à l’ensemble de la population. L’entreprise reste donc sous le contrôle des politiciens et des hauts fonctionnaires mais elle ne sert pas à engraisser les monopoles privés.

Nous le...

Continuer la lecture...