Modifier

Manifesten est un café-librairie associatif installé rue Thiers, dans le 1er arrondissement marseillais. À quelques encablures de la Plaine, place populaire vitrifiée par une opération de requalification, le lieu se veut depuis presque cinq ans un espace de vie autant que de luttes. On y multiplie les rencontres, les projections et les réunions, formelles ou informelles, politiques ou pas. On y organise des petits déj', des cours de français langue étrangère (FLE) pour les femmes. On y a monté des cantines pendant le premier confinement, pour distribuer des repas aux gens en galère. On y met en avant des livres politiques et engagés, écrits par des auteur(e)s qui naviguent sur une vision du monde correspondant à la nôtre – antifasciste, antiraciste, féministe, solidaire, autogestionnaire. On y tient une librairie militante de 1 200 titres, inaugurée en novembre 2016, avec 53 éditeurs indépendants d'un peu partout en France. On y parle, on y débat, on y boit, on y...

Continuer la lecture...

Histoire(s)

Nous sommes plusieurs collectifs ; Al Manba, soutien migrant.es 13, La Dar Lamifa, La Maraude Sans Nom, La Caillasse, Les exilé·es en lutte de l’Association des usagers de la Plateforme des demandeurs d’asile (AUP), la Source, et des dizaines de militant·es pressé·es d’agir.

Ça a commencé un 17 mars 2020 et depuis ça monte, ça grandit et ça s’organise. Le premier confinement à Marseille aura été comme une nouvelle faille dans notre ville abîmée. Entre collectifs et individus, de marchés rouges en maraudes, l’auto-défense populaire était vitale et puissante.

La Dar Lamifa, espace associatif culturel et politique actif depuis 7 ans dans le quartier de la Plaine / Cours julien / Noailles au centre ville de Marseille, a dû fermer ses portes, annuler ses concerts, spectacles, ateliers, etc.

Puis, la Dar est devenue spontanément un lieu où se sont développés des groupes de maraudeur·ses au profit des plus précaires, touché·es de plein fouet par la crise covid. Le...

Continuer la lecture...

Soutenez les luttes ouvrières et la création d’une caisse de solidarité permanente ! Aidez au développement d’un réseau syndical de défense juridique ! Soutenez la CNT-SO un outil au service des travailleurs-euses pour la lutte des classes !

Souscription permanente d’appui aux luttes et à la défense ouvrière

Depuis sa création, fin 2012, la CNT-Solidarité Ouvrière a été impliquée dans de nombreuses luttes. Celles du nettoyage et de la sous-traitance hôtelière (OMS, Holiday Inn/Hemera, NH hôtel/Elior) qui ont duré plusieurs mois, sont symboliques. Elles témoignent de la mobilisation dans ces secteurs et de son implantation dans ces branches. La CNT-Solidarité ouvrière n’est pas mobilisée seulement dans le secteur du nettoyage mais aussi dans le bâtiment, la restauration et de manière générale, dans les secteurs les plus précaires (services à la personne, salarié·e·s des EHPAD...) ou avec les travailleur·euse·s sans-papiers.

A chaque conflit, la CNT-SO mobilise ses caisses de gr/strong>...

Continuer la lecture...

Nous condamnons le meurtre de George Floyd par la police de Minneapolis, marquant un acte raciste de plus au sein de la première puissance impérialiste mondiale.

Cet acte vient s’ajouter aux innombrables meurtres dans la population noire aux États-Unis, qui ont été perpétrés depuis l’époque de l’esclavage et n’ont pas cessé jusqu’à ce jour. Sous l’administration Obama, des dizaines de meurtres de jeunes femmes et de jeunes homme noires ont rappelé les événements similaires des années 1950 et 1960. La réponse a été une éruption rapide du mouvement noir dans tout le pays, de la même manière qu’en ce moment même se déroulent de vastes manifestations qui montrent que la population en a assez de la violence et de l’impunité policière.

Le quartier général de la police à Minneapolis a été incendié par les manifestantes et les manifestants et plusieurs véhicules ont été attaqués, des actions directes sont menées dans plusieurs villes avec des affrontements avec la police, Trump...

Continuer la lecture...

A l’occasion de la journée de la Terre et des 2 ans du début de la Grande Marche du Retour à Gaza, une large coalition européenne d’ONG, syndicats, associations de migrants... lancent ce lundi 30 mars une pétition pour dire STOP aux drones israéliens pour surveiller les frontières de l’Union européenne et contrôler l’entrée de migrants sur son territoire.

La pétition "Non aux drones tueurs israéliens pour contrôler les frontières européennes"

Depuis novembre 2018, l’Agence européenne pour la sécurité maritime (EMSA) a loué, par l’intermédiaire de la compagnie portugaise CeiiA, deux drones Hermes 900, appelés encore « drones tueurs » et fabriqués par la plus grande entreprise militaire d’Israël, Elbit Systems. Selon le contrat de location pour deux ans, pour un montant de 59 millions d’euros, les drones sont utilisés principalement pour mettre en place les politiques répressives anti-immigration de l’Union européenne. Les experts condamnent ce changement vers la surveillanc...

Continuer la lecture...